Maureen Beck n’a aucune envie d’être un exemple de motivation. « Les gens disent : regardez il lui manque un bras et elle grimpe, maintenant on n’a plus d’excuses. Je leur réponds : hey, vous n’avez jamais eu d’excuses « . Bien que Maureen soit née sans l’avant-bras gauche, cela ne l’a jamais empêché de se donner à fond. Elle encaisse des chutes en 7b, et réussit des blocs en surplomb, tout en sifflant des bières. « Je ne veux pas être une bonne grimpeuse handicapée », dit Beck. « Je veux être une bonne grimpeuse ».

Plus que quelques jours pour vos réservations. C’est ici : Réservation